Les mémoriaux des NAC

NAC

En mémoire de Nos amis les nac

Lapins, furets, hamsters, serpents, lézards, oiseaux, cochons nains... Ce ne sont pas des compagnons comme les autres, mais leur perte nous touche autant que celle de tout animal de compagnie.

Animorial dédié cette page à la mémoire de ceux que l'on appelle NAC, les Nouveaux Animaux de Compagnie, qui nous ont quittés en nous laissant le souvenir ému d'une relation toute particulière.

Pour qu'ils demeurent toujours à nos côtés

pour un animal qui vous a quitté(e)

Les derniers Hommages

  • Mintipipiou et les autres oiseaux de volière
    À MINTIPIPIOU et les autres oiseaux de volière

    les oiseaux se cachent pour mourir

    Selon une légende, il est un oiseau qui ne chante qu’une seule fois de toute sa vie, plus suavement que n’importe quelle créature qui soit sur Terre. Dès l’instant où il quitte son nid, il part à la recherche d’un arbre aux rameaux épineux et il ne connait aucun repos avant de l’avoir trouvé. Puis, tout en chantant à travers les branches sauvages, il s’empale sur l’épine la plus longue, la plus acérée. Et en mourant, il s’élève au dessus de son agonie dans un chant qui surpasse celui de l’alouette et du rossignol, un chant suprême dont la vie est le prix. Le monde entier se fige pour l’entendre et DIEU dans son ciel sourit. Car le meilleur n’est atteint qu’aux dépens d’une grande douleur… L’oiseau à la poitrine percée d’une épine suit une loi immuable : il ne sait pas ce qui l’a poussé à s’embrocher et il meurt en chantant. A l’instant même où l’épine pénètre, il n’a pas conscience de la mort à venir ; il se contente de chanter encore jusqu’à ce qu’il n’ait plus de vie pour émettre une note de plus. Mais nous, quand nous enfonçons des épines dans la poitrine, nous savons, nous comprenons, et pourtant, nous le faisons, nous le faisons…. Colleen McCullough

    PRIJAITRUSMINAMBOLIle 20 Juil. 2021
  • Poupon poupette et mes tourterelles
    À Poupon Poupette et mes tourterelles

    les oiseaux se cachent pour mourir

    Selon une légende, il est un oiseau qui ne chante qu’une seule fois de toute sa vie, plus suavement que n’importe quelle créature qui soit sur Terre. Dès l’instant où il quitte son nid, il part à la recherche d’un arbre aux rameaux épineux et il ne connait aucun repos avant de l’avoir trouvé. Puis, tout en chantant à travers les branches sauvages, il s’empale sur l’épine la plus longue, la plus acérée. Et en mourant, il s’élève au dessus de son agonie dans un chant qui surpasse celui de l’alouette et du rossignol, un chant suprême dont la vie est le prix. Le monde entier se fige pour l’entendre et DIEU dans son ciel sourit. Car le meilleur n’est atteint qu’aux dépens d’une grande douleur… L’oiseau à la poitrine percée d’une épine suit une loi immuable : il ne sait pas ce qui l’a poussé à s’embrocher et il meurt en chantant. A l’instant même où l’épine pénètre, il n’a pas conscience de la mort à venir ; il se contente de chanter encore jusqu’à ce qu’il n’ait plus de vie pour émettre une note de plus. Mais nous, quand nous enfonçons des épines dans la poitrine, nous savons, nous comprenons, et pourtant, nous le faisons, nous le faisons…. Colleen McCullough

    PRIJAITRUSMINAMBOLIle 20 Juil. 2021
  • Petit pois carotte petite lardonne
    À PETIT POIS CAROTTE PETITE LARDONNE

    les oiseaux se cachent pour mourir

    Selon une légende, il est un oiseau qui ne chante qu’une seule fois de toute sa vie, plus suavement que n’importe quelle créature qui soit sur Terre. Dès l’instant où il quitte son nid, il part à la recherche d’un arbre aux rameaux épineux et il ne connait aucun repos avant de l’avoir trouvé. Puis, tout en chantant à travers les branches sauvages, il s’empale sur l’épine la plus longue, la plus acérée. Et en mourant, il s’élève au dessus de son agonie dans un chant qui surpasse celui de l’alouette et du rossignol, un chant suprême dont la vie est le prix. Le monde entier se fige pour l’entendre et DIEU dans son ciel sourit. Car le meilleur n’est atteint qu’aux dépens d’une grande douleur… L’oiseau à la poitrine percée d’une épine suit une loi immuable : il ne sait pas ce qui l’a poussé à s’embrocher et il meurt en chantant. A l’instant même où l’épine pénètre, il n’a pas conscience de la mort à venir ; il se contente de chanter encore jusqu’à ce qu’il n’ait plus de vie pour émettre une note de plus. Mais nous, quand nous enfonçons des épines dans la poitrine, nous savons, nous comprenons, et pourtant, nous le faisons, nous le faisons…. Colleen McCullough

    PRIJAITRUSMINAMBOLIle 20 Juil. 2021
  • Poutine
    À Poutine

    Je t’aime

    Mamy est venu directement me soutenir, me prendre dans ses bras et essuyer mes larmes, je t’aime l’amour de ma vie, tu me manques, et tu me manqueras. Jamais je ne t’oublierai J’espère que là où tu es, bon papa est près de toi et prendra soin de toi comme tu prendras soin de lui, je sais que vous vous entendrez bien tous les 2. Je vous aime et vous rejoins bientôt, en attendant je t’embrasse l’amour de ma vie, ma chambre va être vide sans toi, merci pour tout ce que tu as fait pour moi.❤️

    Gaëlle Nle 06 Juil. 2021
En continuant, vous acceptez l'utilisation des cookies.
J'accepte
Personnaliser
Gérer vos préférences de cookies

Le site Animorial utilise des cookies pour améliorer votre expérience en recueillant des statistiques d'utilisation. Vous pouvez les accepter ou choisir de les refuser ici.

  • Hotjar

  • Google Analytics